ETOILE AUSSONNAISE FOOTBALL
Site officiel
Adresse
/
Téléphone

Interview : Ange Bizzari, Responsable U15

Il fait partie des éducateurs emblématiques de l'Etoile Aussonnaise qu'il a rejoint en 2001. Il était aussi jusqu'à la saison dernière responsable technique de l'Académie Aussonne-Seilh, fonction qu'il a quitté cet été et qui est occupé depuis le mois d'août par Jean-Régis BERNARDI. Des souvenirs, il en a beaucoup et on lui souhaite de vivre encore beaucoup d'autres moments forts, pour le plus grand plaisir de tous. Rencontre avec ce passionné qui est un fervent défenseur de la conviviliaté, tout en ayant une formation de qualité.
 
- Ange, même si tout le monde te connaît, peux-tu nous rappeler en quelques mots ton parcours au niveau football et plus particulièrement au club ?
J’entraine depuis l’âge de 17 ans, je suis titulaire d’un brevet de moniteur. Arrivé au club en 2001, j’ai entrainé les U19 pendant deux saisons, j’ai fait neuf ans de U17 entrecoupé par une expérience de trois ans en Seniors, et cela fait maintenant trois ans que j’entraîne la catégorie U14/U15.
 
- Tu as décidé de te concentrer sur la catégorie des U14/U15 après avoir beaucoup œuvré en tant que responsable de l'Académie Aussonne Seilh. Un petit mot sur ce rôle que tu as occupé et sur les grandes réussites de ces dernières années, et bien sûr sur Jean-Régis BERNARDI qui t’a succédé ?
Ma vision du football est assez simple et pour moi le plus important dans un club est la qualité de la formation chez les jeunes. C’est pour cela que je continue de m’investir dans le club. Mes quatre années en tant que responsable de catégorie ont été positives : obtention du Label FFF, une école de football structurée, des éducateurs formés, de bons résultats, une très bonne ambiance dans le club. Mais c'est dû à tous nos éducateurs, dirigeants, bénévoles qui œuvrent au quotidien pour nos jeunes. On peut tous les citer car sans eux, rien n’est possible. C’est la force de ce club, il faut les garder et leur montrer qu’ils sont importants ! Après quatre ans, il nous fallait un nouveau cycle, un nouvel élan. Jean-Régis va incarner ce nouveau cycle, il connait le club. Son expérience va permettre au club de continuer à se structurer tout en gardant son ADN chez les jeunes : Plaisir, Respect, Convivialité.
 
- En tant qu'éducateur aussi tu as vécu des moments forts, notamment l’année dernière. Peux-tu revenir sur cette saison 2017/2018 et sur ton groupe qui semble t'avoir donné satisfaction ?
Le football peut être un formidable outil pour développer chez nos jeunes, l’estime de soi, la confiance, les valeurs de respect mutuel, de bienveillance à l’égard des copains. L’aventure s’est construite sur une saison 2016/2017 très compliquée avec un effectif décimé et un moral au plus bas suite à de nombreux départ. La génération 2003 (maintenant en U16) a montré des valeurs de courage, de partage, de travail et sérieux, et mieux encore, ils ont réussi à transmettre ses valeurs à la génération 2004 qui fait aujourd’hui la même chose avec l’arrivée des 2005.
Les bons résultats obtenus l’année dernière (depuis le 9 septembre 2017, 31 matchs officiels de championnat sans défaite, série qui vient de se terminer) ne sont que la conséquence de tout le travail fait en amont par les éducateurs des catégories inférieures.
Pour ma part, mon boulot est de réussir à mettre les joueurs suffisamment en confiance pour qu’ils puissent exprimer pleinement leurs qualités. Le sourire sur leur visage aux entrainements me permet de voir si je fais bien mon boulot.
 
- Es-tu content du début de saison de tes joueurs et de leur implication ?
On est dans la continuité de ce que l’on fait depuis trois ans dans cette catégorie, une préparation adaptée, des règles de vie clairement énoncées, beaucoup de travail , beaucoup de bienveillance à leur égard. Le reste c’est l’incertitude du sport. Les résultats nous sont plutôt favorables pour le moment. Je sais qu’ils font de leur mieux. On essaye de se perfectionner au fur et à mesure des matchs. Il y a en tout cas un réel plaisir d’entraîner ces générations.
 
- Tu es responsable de cette catégorie, parle-nous de tes adjoints, de l'organisation sur les trois équipes... Et après, on est joueurs, donne-nous une qualité et un défaut pour chacun  !
Notre staff se compose de six éducateurs, quatre dirigeants, un super dirigeant.
Thierry CANER alias "TITI" : Un monument dans ce club, il a en charge l’équipe U15 B en binôme avec Robin. Il représente à lui seul la définition du mot "Bénévole" avec un grand B ! Dévoué, au service des jeunes !! Un défaut ???  il ne sait pas dire non.
Sylvain GOR : Responsable U14, une grosse expérience dans le club; Pleinement impliqué dans la formation, Sylvain est un atout majeur pour la catégorie. Qualité : je dirai adaptable eu égard aux différentes expériences au sein du club, il saura de quoi je parle (rire). Défaut : il est adepte du juste à temps… (contrainte pro oblige !).
Yoann BISMUTH (binôme de Sylvain) : un enfant du club, il entraîne depuis de nombreuses années, il est également entraîneur spécifique des gardiens. Qualité : très investi dans le club, sérieux, et compétent. Défaut : un peu timide….(mais il se soigne, rire).
Robin MERLO (binôme de Titi) : Un autre enfant du club. C’est sa deuxième année en tant qu’éducateur, il est fait pour cela. Qualité : aisance naturelle à diriger un groupe. Défaut : certaines de ses tenues lors des séances (rire).
Cédric BAILS alias "Bailssou" (mon binôme) : Encore un enfant du club. Il est la gentillesse incarnée avec les jeunes, très impliqué dans la vie du groupe il contribue à la bonne ambiance au sein de la catégorie. Qualité : fédère le groupe et les parents. Défaut : fédère un peu trop par moment... rire (cf. voyage à Calella).
A noter qu’a l’exception de Titi, j’ai eu la chance d’entraîner les quatre autres coachs alors qu’ils étaient encore joueurs…(si seulement nos U14/15 savaient… Bref je n’en dis  pas plus ! (rire)
Didier THOMAS : Le super dirigeant. Je crois savoir que Marvel travaille sur un projet de création d’un nouveau comics pour jouer le rôle de Didier au cinéma avec les AVENGERS tellement il est exceptionnel ! Blague à part, un mec en or, on fait équipe depuis seize ans, ce n’est pas près de s’arrêter ! Qualité : sa franchise. Défaut... il ne veut jamais être pris en photo (Gilles, Il faudrait peut-être remédier a cela).
Je n’oublie pas nos dirigeants Philippe Veron, Philippe Castronovo, Franck Cartou, Eric Nichèle qui nous accompagnent au quotidien et qui contribuent à la bonne ambiance du groupe ! (j’ai des dossiers, et j’en aurai sûrement d’autres après notre stage à Luchon).
 
- Comme il n'y a pas que le foot amateur, si tu devais entraîner une équipe professionnelle, tu choisirais laquelle ? Et si tu étais un coach connu lequel tu serais ?
J’entraînerai une équipe de jeunes avec des jeunes formés au club. Je ne sais pas si cela existe aujourd’hui chez les Pro, mais le TFC ayant historiquement vocation a former ses jeunes joueurs et à les lancer avec le groupe pro, je dirai le TFC.
Coach pro ? Je ne sais pas si je serai capable de l’être mais j’ai beaucoup d’admiration pour Pep Guardiola car il a une vraie influence sur les équipes qu’il entraîne.
 
- Et, puisqu'on est champions du monde, vois-tu un changement dans la mentalité des joueurs voire la tienne par rapport à cet événement majeur pour notre sport ?
Il est de notre devoir d’éducateur de véhiculer certaines valeurs auprès des jeunes. Cette génération, championne du Monde sous la direction de Didier Deschamps, nous permet de les prendre en exemple (Respect, Solidarité, Travail). Ce qui n’était pas le cas il y a quelques années...
 
- Enfin, un dernier message à faire passer à tes joueurs ou aux parents, aux dirigeants, aux éducateurs ou à ceux qui liront ton interview ?
Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose : n’oubliez pas de valoriser, valoriser et valoriser encore ces jeunes enfants (de U6 à U19). L’estime de soi est la base de toute réussite ! (sport/école/relation humaines).
 
Merci et bonne saison.
Au premier rang, de gauche à droite : Yoann Bismuth, Ange Bizzari et Robin Merlo. Au deuxième rang, de gauche à droite : Philippe Veron, Cédric Bails, Sylvain Gor, Thierry Caner.