ETOILE AUSSONNAISE FOOTBALL
Site officiel
Adresse
/
Téléphone

Interview : Jean-Régis Bernardi, responsable de l'Académie Aussonne-Seilh

Riche d'un beau parcours en tant qu'éducateur dans différents clubs de la région, Jean-Régis Bernardi a décidé de se lancer un nouveau challenge pour son retour au club, avec cette fois un rôle de directeur sportif chez les jeunes. Il succède ainsi à Ange Bizzari, avec la volonté de poursuivre le travail accompli ces dernières saisons, tout en imprimant sa propre marque. Rencontre avec le nouveau responsable de l'Académie Aussonne-Seilh.
 
- Bonjour Jean-Régis. Avant toute chose, peux-tu te présenter à nos lecteurs, même si tu n'es pas un inconnu puisque tu as entraîné les U19 au club il y a deux ans ?
Bonjour. J’ai bientôt 49 ans. Je suis marié et heureux papa d’une petite fille de 7 ans. Dans la vie civile, je suis formateur de professeurs des écoles. Je suis issu d’une famille de footballeurs (avec un grand-père professionnel et un père ayant été un bon joueur régional). J’ai débuté à 7 ans à l’US Plaisance du Touch, que j’ai quittée pour découvrir le haut niveau régional à la JS Cugnaux. Une grave blessure en catégorie Juniors m’a sûrement empêché de pouvoir évoluer plus haut mais je n’aurais pas été plus qu’un joueur régional moyen (j’ai d’ailleurs effectué une saison en Seniors à l’Etoile Aussonnaise qui n’est pas restée dans les annales…). En revanche, j’ai pu me lancer dans l’encadrement très tôt puisque j’ai pris la responsabilité de ma première équipe il y a maintenant… 32 ans. Mon parcours m’a permis d’évoluer dans des clubs de différents niveaux (Plaisance, Tournefeuille, Fonsorbes, Colomiers, Rodez, Cugnaux, TFC, TAC, Verfeil et Aussonne donc) et sur pratiquement toutes les catégories (du football d’animation aux Seniors) sauf en foot à 5. J’en retiens quelques moments forts, comme les 12 saisons passées à Tournefeuille, la montée en moins de 17 nationaux avec Colomiers, les 2 saisons en moins de 15 ans nationaux à Rodez (avec la création de la section sportive au Lycée Monteil) ou mes expériences de responsable sportif à Tournefeuille et à Cugnaux.
Mais au-delà de l’aspect sportif, ce qui ressort avant tout, ce sont les rencontres humaines avec les autres éducateurs, les dirigeants, les joueurs (certains sont devenus des amis, certains sont devenus éducateurs à leur tour, d’autres sont devenus les 2 !) voire avec les parents des plus jeunes.
 
- Tu as pris les « commandes » de l’Académie Aussonne-Seilh à la rentrée. Quel est ton rôle et quels sont tes objectifs pour ce nouveau challenge avec les équipes que tu auras sous ta responsabilité ?
Je suis le coordonnateur sportif de l’Académie, qui comprend les équipes de l’entente Aussonne/Seilh des U6 jusqu’aux U17. Mon rôle est tout d’abord de permettre aux éducateurs de travailler dans les meilleures conditions possibles, au service de nos jeunes joueurs. Ensuite, il s’agira de poursuivre la politique sportive mise en œuvre par mon prédécesseur, d’en renforcer les atouts, de définir des axes de progrès, les objectifs précis en découlant et les moyens nécessaires pour les atteindre. Dans les grandes lignes, l’Etoile Aussonnaise doit être capable de faire évoluer en équipe première des joueurs formés au club. Cela passe par un élargissement de la base (mais nous manquons d’éducateurs) et une amélioration du niveau de pratique de nos équipes de foot à 11 (si possible en les pérennisant au niveau régional). Pour cela, nous avons également besoin de terrains de meilleure qualité. En parallèle, nous travaillerons cette année en vue de développer notre section féminine et de créer une véritable école de foot féminin en septembre 2019.
 
- Tu as pris la suite d’Ange Bizzari qui a beaucoup œuvré à ce poste. Peux-tu nous dire quelques mots sur lui et sur votre passation de pouvoir plus rapide que prévu ?
Ange est certainement la personne qui connaît le mieux le club sur le plan sportif. Il y a occupé plusieurs fonctions qui lui ont permis de fonder sa légitimité. L’organisation actuelle de l’Académie, la stabilité d’un grand nombre d’éducateurs, leur niveau de formation sont des exemples marquants de son action, couronnée par l’obtention du Label Excellence de la FFF. Je crois, sans vouloir m’exprimer à sa place, qu’il avait de plus de plus de mal à assumer en parallèle ses fonctions de responsable sportif avec celles d’éducateur. La passion du terrain a parlé ! L’héritage sera difficile à assumer mais je m’y emploierai.
 
- Tu es souvent aux entraînements des différentes catégories ou le week-end sur des matchs. Quel est ton premier sentiment, avec quelques mois de recul sur les points positifs et les choses à améliorer au niveau de l'académie ?
Beaucoup de choses avaient été décidées avant ma prise de fonction. J'ai donc du démarrer par une phase d'observation qui est maintenant terminée. Je vais redire ici ce que j’ai dit aux éducateurs lors de notre réunion plénière de rentrée : je suis l’un des leurs et je suis à leur côté. Nous devons cependant apprendre à nous connaître et à travailler ensemble, par exemple en trouvant des points d’équilibre afin de faire évoluer progressivement certains fonctionnements et cela a déjà commencé. Qu’ils soient assurés de ma totale confiance dans leur action.
 
- Une question plus sur le football au niveau départemental et régional. Quel est ton sentiment sur la réforme des championnats de jeunes qui se met en place ? Comment l'anticiper ou l'accompagner au niveau de l'entente ?
La réforme des catégories d’âge, et donc des compétitions, est une volonté de la fédération. Elle sera totalement effective pour la saison 2019/2020. Pour la saison à venir, sur toute la Ligue d’Occitanie, seul le District de la Haute-Garonne a souhaité anticipé le mouvement. Nous avons donc essayé de prendre en compte cette nouvelle donne avec des catégories pour chaque année de naissance. Dans certaines catégories, nous avons cependant des équipes « mixtes » (1 en U10/U11, 1 en U12/U13, 1 en U14/U15 et 1 en U16/U17). A partir des U13, c’est le classement de chaque catégorie d’âge qui déterminera son niveau de pratique la saison prochaine. J’espère que nous serons au rendez-vous…
 
Et pour mieux te connaître... Si tu devais gérer la formation des jeunes dans un club professionnel, tu choisirais lequel et, si possible, pourquoi ?
J’ai approché le monde professionnel : à l’école de foot du TFC (qui n’avait rien de « professionnelle » au moment de mon passage) et à Rodez, où le football était mon activité principale. Même si le club venait de perdre le statut pro, le fonctionnement était très proche de celui d’un club pro de 2e division. J’ai toutefois un peu de mal à répondre à cette question, n’ayant jamais eu l’âme d’un supporter, je n’ai pas de club pro préféré. Qui plus est, je suis aujourd’hui plutôt en fin de « carrière » et je ne me projette plus du tout dans l’univers du foot pro (même si ça a pu être le cas à un moment donné).
 
Un dernier mot pour les éducateurs, les responsables de catégories, les parents ou tout simplement celui qui lira cette interview ?
Je souhaite une excellente saison à l’ensemble des équipes (joueurs, joueuses, parents, éducateurs, éducatrices, dirigeants, dirigeantes) de l’Etoile Aussonnaise et de l’Académie Aussonne-Seilh. J’espère que le plaisir sera le maître mot et que les résultats seront à la hauteur du travail fourni. Enfin, je ne doute pas un seul instant que toutes nos équipes soient reconnues pour l’exemplarité de leur comportement, sur et en dehors du terrain.
 
Merci et bonne saison.
De gauche à droite : Loïc Bouché, Dominique Zobeide, Jean-Régis Bernardi.